CLASSE DE HATHA YOGA

PRANAYAMA

PRANAYAMA - EXERCICES DE RESPIRATION

Ces exercices nous donnent de l'énergie vitale et augmentent les vibrations dans notre esprit. Ces vibrations deviennent positives. Avec le Pranayama, nous prenons conscience de notre respiration.Nous commençons généralement en faisant quelques minutes de respiration abdominale en utilisant la respiration yoguique complète (abdomen, coffre et clavicule) avec la pleine conscience.
Ensuite, nous continuons avec kapalabhati (respiration du feu), 'Kapala' est un mot sanskrit, cela signifie crâne. 'Bhati' signifie briller. Le terme «Kapalabhati» signifie un exercice qui fait briller le crâne. Il nettoie le système respiratoire et les voies nasales. et supprime les mucosités dans les bronches. Par conséquent, l'asthme est soulagée et sera guéri avec le temps et les poumons obtiennent une très bonne oxygénation.
Après l'exercice de respiration Kapalabathi suit Anuloma Viloma ou la respiration alternée des narines, les avantages de cet exercice sont d'équilibrer le flux de Prana (énergie vitale) dans le corps. Il est très utile pour lutter contre la dépression. La respiration alternée de la narine harmonise le système nerveux et équilibre l'activité des deux hémisphères du cerveau.
Toutes les deux heures, l'activité du cerveau passe d'un hémisphère à l'autre. Les yogis ont découvert par l'auto-observation que cet événement naturel se reflète dans le flux de la respiration à travers les narines: parfois, lorsque nous pouvons respirer plus librement à travers la narine droite, l'hémisphère gauche de notre cerveau est plus actif; à l'inverse, lorsque la narine gauche est plus ouverte, l'hémisphère droit est plus actif.
Une respiration alternée quotidienne des narines entretien une bonne activité cérébrale. Ceci est impératif pour avoir un corps et un esprit sain.

ASANAS - POSTURES DE YOGA

La série Yoga que nous employons en Hatha yoga peut être réalisée par des personnes de condition physique varié et avec différents degrés de développement musculaire et d'âges différents, de sorte qu'il nécessite de faire preuve du bon sens, notamment en ce qui concerne la constitution et les limites de notre corps, en respectant principalement toutes les indications que celui-ci nous donne. En cas d'affection physique, il est nécessaire de consulter un médecin concernant les postures ou les mouvements qui doivent être limités.
Afin d'obtenir tous les bénefices de cette série de postures, il est important de faire les asanas dans l'ordre où ils viennent en avant. Le but de cet ordre est que nous apportons du sang (et donc de l'oxygène et des nutriments) et du prana (énergie vitale) à tous nos centres d’énergie et aux organes vitaux. Nous commençons par les membres supérieurs avec la posture sur la tête, puis nous descendons en enchaînant les prochaines postures. Cela améliorera considérablement notre santé, rajeunira notre corps, éveillera les neurones dans notre cerveau et nous aidera donc à développer nos capacités intellectuelles et créatives. Cela nous aidera également à être bien plus connectés avec la nature et à ressentir davantage d'amour pour tous les êtres de l'univers.
Vous devriez également remarquer que les positions exercent un effet psycho-physique dès le début de la classe de yoga, donc vous n'avez pas à vous soucier d'obtenir la position "parfaite" dans le sens de la flexibilité et de la force. Vous devez toujours vous déplacer lentement et progressivement en respectant vos limites physiques et ne devez jamais forcer aucun asanas. Alors, vous progresserez dans votre pratique.
L'effet profond de chaque posture est obtenu à partir du maintien statique de celle-ci et de notre capacité à en profiter. Au début, vous ne devriez garder la posture que quelques secondes, et avec le temps et la pratique, vous pourrez prolonger ce temps. Le timing de base pour le maintien d'une position est le «temps de confort dans la position». La posture devrait être confortable et agréable et vous devriez pouvoir respirer lentement et profondément tout en la pratiquant.
Un autre point à garder à l'esprit est la bonne attitude mentale et l’état de détente dans l'asana. L'esprit doit être pleinement «présent» et conscient du corps. D'autre part, il devrait y avoir un état de relaxation adéquate dans la posture, les seuls muscles qui sont tendus sont ceux dont nous avons besoin pour maintenir l'asana, alors que tout le reste du corps est en parfaite relaxation. Considérons aussi qu’entre deux postures, il devrait y avoir un espace de 1 ou 2 minutes de relaxation en savasana, tout en respirant lentement et profondément.

SAVASANA - RELAXATION

La classe commence toujours par une phase de relaxation de 5 minutes en savasana pour prendre conscience de notre corps et relaxer tous nos muscles; en fixant l'esprit sur le souffle et en nous débarassant de toute pensée banale. C'est la phase la plus importante car c'est ici que nous établissons l'attitude mentale pour tout le reste de la classe.
A intervalle régulier après les postures de yoga nous revenons en posture du cadavre (savasana) pour régénérer notre corps. Une relaxation finale de 10 minutes, permet d’approfondir cet état de conscience et relaxer chaque muscle.Avec un esprit calme et une respiration douce, profonde et continue, toujours par le nez. Dans cette relaxation, nous détendons corps, esprit grâce à l’utilisation de l’auto-suggestion.(« je relaxe mes jambes…mes jambes sont à présent relâchées… »).
Avec cette relaxation finale, toute la puissance de la séance de yoga est unifier, cette énergie réintègre le système nerveux et tout le corps dans le sens inverse (des pieds vers la tête) de la direction dans laquelle les asanas sont enseignés durant la classe (de la tête vers les pieds). Nous permettons donc au prana de faire un tour complet de notre corps en utilisant des énergies subtiles. C'est la partie la plus importante de la classe car elle révèle tous les bons effets de la pratique de yoga.